Bruit Originaire

Pour Charlotte Pringuey-Cessac, cette énigme ouvre la voie à une recherche plastique protéiforme. C’est en octobre 2016 que débute concrètement son projet Bruit Originaire, sélectionné pour une résidence de recherche au Laboratoire Céramique Comme Expérience à l’ENSA de Limoges. Les arts traditionnels du feu (verre, céramique) sont mêlés aux nouvelles technologies.

L’objectif du projet Bruit originaire est de mettre en valeur les découvertes actuelles des sciences humaines (archéologie) et les techniques de pointe du CNRS en matière d’acoustique et de modélisation du patrimoine par le biais de sculptures poétiques et engagées.

Bruit Originaire est soutenu par le service archéologique de la Ville de Nice ; les laboratoires du CNRS : Modélisation et simulations de l’architecture et du patrimoine, et le Laboratoire de mécanique acoustique à Marseille ; l’ENSA de Limoges ; EASYCERAM ; La Forestière du Nord ; le Centre international d’art verrier de Meisenthal et la Ville de Versailles.

Tumulus
Bruit originaire
Primal sound
US 1676
Anachronies